Prochain Concert

Vendredi 29 mai 2015 à 20H30
Salle André Marchal - Institut National des Jeunes Aveugles
56, Bd des Invalides - Paris VIIe (Métro Duroc)

 

— CHAUSSON - DUROSOIR - MOZART —
Trio Arcadis, trio avec piano
 
Trio Arcadis

Lucien DUROSOIR (1878-1955) : Trio avec piano en si mineur, 1927
Wolfgang Amadeus MOZART (1756-1791) : Trio pour piano en si bémol majeur, KV 502

Ernest CHAUSSON (1855-1899) : Trio en sol mineur, op. 3
 


Lucien DUROSOIR (1878-1955)
Trio pour piano, violon et violoncelle en si mineur, 1927

Le Trio en Si mineur, composé de trois mouvements, est la première œuvre de ce que l'on pourrait appeler la " deuxième manière " du compositeur, celle qui se confirmera dans les grandes œuvres plus tardives, notamment Le Balcon et le Quatuor en Si mineur. On peut tenter de cerner les caractéristiques de cette nouvelle conception de l'écriture : disparition quasi-totale du contrepoint, effritement de la ligne mélodique, affrontement des sections, élargissement des registres et quête de l'extrême aigu, sollicitation de la très haute technique instrumentale, couplements de timbres instrumentaux à la recherche d'une nouvelle pensée du son, structure brisée, écriture déconstruite.
Le premier mouvement, de conception rhapsodique, juxtapose des éléments très brefs de nature hétérogène dans un climat affectif lourd et expressif. Le second mouvement déroule une cantilène triste, mais à rebours de l'esthétique classique et romantique, le disocurs semble émietté, comme s'il peinanit à sa constituer dans la continuité. La partition porte en exergue trois vers de Jean Moréas :
" À cette heure où le soir tombe du ciel, et plane
Et frémit doucement dans l'ombre du platane
De roses enroulé ".
Le dernier mouvement oppose un élement " vif et passionné " à un deuxième, plus mélodique et " très rêveur ". Durosoir refuse les modes de développement académiques et insère de nouveaux éléments perturbateurs, créant de fréquentes surprises. La conclusion se fera brillamment sur un ton " nerveux et fier ".


Wolfgang Amadeus MOZART (1756-1791)
Trio pour piano, violon et violoncelle en si bémol majeur, KV 502

Mozart écrivit ce trio en novembre 1786. Il est donc de peu postérieur à la création des Noces de Figaro et contemporain de grands chefs d'ouvre comme le 25e Concerto pour piano en ut majeur ou la Symphonie n°38, dite de Prague. Par rapport à la tradition de l'écriture en trio, dans laquelle la partie principale revenait au piano, orné par des contrechants du violon et soutenu par la basse renforcée du violoncelle, Mozart donne davantage d'indépendance à chaque instrument - mais la partie de piano conserve une primauté, presque dans l'esprit d'un concerto. Le premier Allegro est construit sobrement sur le matériau exposé dès le début. Comme souvent chez Mozart, un nouveau thème interviedra dans le développement. Le Larghetto est une construction tripartite (ABA) avec une première section ornée et cantabile, dans l'sprit d'un air d'uopéra, et la section médiane plus intimiste et intériorisée, un ton que l'on entendra désormais de plus en plus souvent chez Mozart. Le Rondo final est également caractéristique du style de la maturité mozartienne avec un subtil équilibre enter l'écriture savante du contrepoint et la légéreté primesautière du climat général.


Ernest CHAUSSON (1855-1899)
Trio pour piano, violon et violoncelle en sol mineur, opus 3

Chausson est né dans un milieu fortuné et fit d'ailleurs des études juridiques, se destinant à une profession bourgeoise. Egalement doué pour l'écriture, la peinture et la musique, il décida finalement de s'y consacrer totalement, s'inscrivit au Conservatoire de Paris, successivement dans les classes de composition de Massenet et de Franck. Il fréquenta rapidement les cercles franckistes où l'on se faisait une haute idée de l'exigence artistique et où l'on révérait, outre Franck lui-même, Beethoven et Wagner. Le Trio en sol mineur (1881) date de ses années d'étude, au moment où il entre dans la classe de Franck. Il est bien posible que le premier mouvement (Introduction et Allegro) ait été influencé par le Quintette pour piano et cordes de Franck, alors tout récent. Les deux œuvres ont en commun l'ampleur du développement, l'intensité lyrique dans un climat général sombre et passionné. Le deuxième mouvement est un Scherzo de caractère rustique, marqué par une grande virtuosité pianistique. Le mouvement suivant (Assez lent) possède un caractère élégiaque. Le piano énonce un thème douloureux, bientôt rejoint par le violoncelle dans une sorte d'aria plaintive, reprise ensuite par le violon. Le Finale réutilise des matériaux des mouvements précédents, conformément au principe cyclique recommandé par Franck pour donner de l'unité aux compositions. Le début semble optimiste et enlevé mais on replonge ensuite dans les tensions dramatiques qui caractérisent souvent la musique de chambre de Chausson.


Jacques Bonnaure
(texte intégral dans le programme de salle)



Ce concert bénéficie du soutien de Musiciens Entre Guerre Et Paix (MEGEP), de la Direction des affaires culturelles de la Ville de Paris, de la Mairie du 7e arrondissement de Paris, de l'INJA et de nos mécènes privés.



Réservation par e-mail   [Cliquer ici]
Informations et réservation : Atelier d'Euterpe : tél. 01 39 54 03 86
(ouvertes les lundi, mardi, jeudi et vendredi matins seulement de 9h00 à 11h00)



Pré-réservation : 20 Euros(*) - Plein tarif : 24 Euros - Gratuit(**) pour les moins de 12 ans
Tarifs spéciaux** pour Abonnements et Groupes (au delà de 10 personnes), et autres formules...
La billetterie sera ouverte 45 min. avant le début du concert.
La direction ne peut être tenue responsable d'éventuels changements de programme.

(*) Obligation de règlement par chèque 10 jours avant le spectacle.
     20 Euros : Pré-réservation au tarif normal
     16/18 Euros(**) : Étudiants, membres adhérents, collaborateurs et partenaires :
     Association Valentin Haüy, Atelier du Clavecin, Bonneton,
     Centre de musique baroque de Versailles, Festival baroque de Pontoise, GIAA, Voir Ensemble,
     Institut National des Jeunes Aveugles
et enfin les Auditeurs du 7e.
     Chèque à l'ordre de l'Atelier d'Euterpe - 53, route de Rueil - 78150 Le Chesnay

(**) Réservation par mail obligatoire pour les "Lycéens du 7e @ L'atelier d'Euterpe"
     et les "Étudiants au Conservatoire Erik Satie du 7e".

 

 
Atelier | Patrimoine | Mémoires | Génèse
Imprimer l'article
© 2002-2015 - L'Atelier d'Euterpe | Crédits | Informations légales


 
 


Actu. « Claude Montal, VIP-2015 »


« Claude MONTAL, VIP - 2015 »

Cliquer sur le livre


Playlist « Musicien(s) » en un clic...

Duo LupercaDuo MaderasGeoffroy CouteauL'AstréeLudmila BerlinskaïaManiola TrebickaMarie KalinineQuatuor ArdeoQuatuor GaudiQuatuor GiardiniRomain DescharmesTanimura - Villard - DroyTrio ConsueloTrio Kepler

Tous les détails à la page Auditorium


Playlist « Compositeur » en un clic...

AlkanBeethovenBelliniBorodineBrahmsCharpentierChopinDe la TombelleDebussyGlinkaGluckGossecGounodGriegHaydnHéroldHummelHüeLisztMasséMendelssohn BartholdyMercadanteMirzazadehMirzoyevMozartOffenbachPucciniRachmaninovRavelReichaSaint-SaënsSauerSchaposchnikovSchubertSchumannSpohrStrohlTchaïkovskiThomas

Tous les détails à la page Auditorium