Prochain Concert

Vendredi 06 février 2015 à 20H30
Salle André Marchal - Institut National des Jeunes Aveugles
56, Bd des Invalides - Paris VIIe (Métro Duroc)

 

— CHOSTAKOVITCH - DUROSOIR - DVORAK - SIBELIUS —
Duo Luperca, duo violoncelle piano
Aurélienne Brauner - Lorène de Ratuld
 
Duo Luperca

Lucien DUROSOIR (1878-1955) : Caprice, Improvisation, Berceuse
Jean SIBELIUS (1865-1957) : Trois pièces transcrites

Antonin DVORAK (1841-1904) : Waldesruhe
Dmitri CHOSTAKOVITCH (1906-1975) : Sonate en ré mineur pour violoncelle et piano

 


Lucien DUROSOIR (1878-1955)
Caprice - Improvisation - Berceuse
Curieuse carrière que celle de Lucien Durosoir. Avant la Grande Guerre, il est connu comme violoniste concertiste. Après avoir été premier violon aux Concerts Colonne, il part pour l'Allemagne où il se perfectionne auprès de Joachim. Il se produit dans toute l'Europe. La Guerre, au cours de laquelle il a courageusement combattu, va déterminer un tournant de sa vie artistique. Dès la fin des hostilités, il renoncera à la scène et débutera, tardivement, une carrière bien discrète de compositeur (ses œuvres ne seront jamais éditées jusqu'à ces dernières années).
Le Caprice pour violoncelle est dédié au grand violoncelliste Maurice Maréchal, qui avait été le compagnon d'armes du compositeur, avec lequel il avait donné de nombreux concerts sur les lieux mêmes des combats, dans des conditions souvent plus que précaires. L'œuvre fut créée en 1930 dans sa version originale pour violoncelle et harpe, par Maréchal et la harpiste Micheline Kahn. Comme son titre le suggère, la forme du Caprice est libre et enlace des climats affectifs variés, tour à tour lyriques ou primesautiers.
L'année suivante, Durosoir dédie à Maréchal une Trilogie pour violoncelle et piano, dont nous entendrons ce soir le premier volet : Improvisation, qui est essentiellement un jeu sur les sonorités, en particulier les pizzicati et des effets de miroitements sonores.
La Berceuse est la transcription de l'une des Cinq Aquarelles de 1920.


Jean SIBELIUS (1865-1957)
Trois pièces transcrites : Romance, Rigaudon, Cantique
On connaît surtout Sibelius pour ses œuvres orchestrales, symphonies et poèmes symphoniques dans lesquels il évoque les légendes et les austères paysages de Finlande. Mais il a également composé des œuvres de moindre envergure et d'un style moins intimidant. La Romance et le Rigaudon op.78 font partie d'une suite pour violon et piano en quatre parties composée entre 1915 et 1917 (le compositeur était lui-même violoniste), à des fins purement alimentaires. Les deux pièces évoquent évidemment des styles musicaux opposés, la Romance se référant au romantisme alors que le Rigaudon rappelle les danses populaires du XVIIIè siècle. Le Cantique " Laetare anima mea " (Réjouis-toi, mon âme) est tiré d'un diptyque pour violon et orchestre (1914) intitulé Deux mélodies sérieuses. Sibelius y exprime la joie de l'âme et l'espoir de la rédemption.


Antonín DVORAK (1841-1904)
Waldesruhe (Le silence de la forêt) op.68 n°5
Cette célèbre pièce pour violoncelle et piano, dont existe également une version pour violoncelle et orchestre, est à l'origine la cinquième partie du cycle pour piano à quatre mains, Dans la forêt de Bohème op.68 (1891). Dvorak a réalisé cette innscription à l'intention du grand violoncelliste tchèque Hanus Wihan, également dédicataire du Rondo op94 et du fameux Concerto pour violoncelle. Dans ce très romantique Adagio en ré bémol majeur, mélodieux et serein, Dvorak fait preuve d'un sentiment aigu de la nature bohémienne. En le composant, il ne pouvait qu'avoir à l'esprit la propre maison qu'il possédait à Vysoka, au milieu des forêts au sud de Prague.


Dmitri CHOSTAKOVITCH (1906-1975)
Sonate pour violoncelle et piano en ré mineur, op. 40
La Sonate pour violoncelle et piano, première en dates des grandes sonates pour instruments à cordes de Chostakovitch, fut composée en 1934 à l'intention du violoncelliste Victor Kubatski et immédiatement créée lors d'un concert donné au Conservatoire de Leningrad. Le premier mouvement Allegro non troppo, serait le produit, d'après le compositeur, de deux nuits d'insomnie consécutives à une brouille avec son épouse. Quoi qu'il en soit, le style se situe dans le droit fil de la musique romantique russe, de Tchaïkovski à Rachmaninov, tantôt serein, tantôt tourmenté, souvent très mélodiques et d'un caractère rhpasodique et capricieux. Le deuxième Allegro corespond mieux à l'idée que l'on se fait du Chostakovitch de cette époque, avec son ton volontiers sarcastique et provoquant, et ses rythmes acérés et tournoyants. Le Largo est peut-être le plus étonnant des quatre mouvements. Dans une sorte de long monologue lyrique, le violoncelle semble s'exprimer par delà la joie ou la tristesse, dans une méditation tout intérieure.
L'Allegro final revient au sarcasme et au ton grinçant dans une ronde diabolique où les deux instruments semblent lutter l'un contre l'autre, avec violence croissante qui pousse le violoncelle aux limites de sa puissance.


Jacques Bonnaure
(texte intégral dans le programme de salle)


Ce concert bénéficie du soutien de Musiciens Entre Guerre Et Paix (MEGEP), de la Direction des affaires culturelles de la Ville de Paris, de la Mairie du 7e arrondissement de Paris, de l'INJA et de nos mécènes privés.



Réservation par e-mail   [Cliquer ici]
Informations et réservation : Atelier d'Euterpe : tél. 01 39 54 03 86
(ouvertes les lundi, mardi, jeudi et vendredi matins seulement de 9h00 à 11h00)



Pré-réservation : 20 Euros(*) - Plein tarif : 24 Euros - Gratuit(**) pour les moins de 12 ans
Tarifs spéciaux** pour Abonnements et Groupes (au delà de 10 personnes), et autres formules...
La billetterie sera ouverte 45 min. avant le début du concert.
La direction ne peut être tenue responsable d'éventuels changements de programme.

(*) Obligation de règlement par chèque 10 jours avant le spectacle.
     20 Euros : Pré-réservation au tarif normal
     16/18 Euros(**) : Étudiants, membres adhérents, collaborateurs et partenaires :
     Association Valentin Haüy, Atelier du Clavecin, Bonneton,
     Centre de musique baroque de Versailles, Festival baroque de Pontoise, GIAA, Voir Ensemble,
     Institut National des Jeunes Aveugles
et enfin les Auditeurs du 7e.
     Chèque à l'ordre de l'Atelier d'Euterpe - 53, route de Rueil - 78150 Le Chesnay

(**) Réservation par mail obligatoire pour les "Lycéens du 7e @ L'atelier d'Euterpe"
     et les "Étudiants au Conservatoire Erik Satie du 7e".

 

 
Atelier | Patrimoine | Mémoires | Génèse
Imprimer l'article
© 2002-2015 - L'Atelier d'Euterpe | Crédits | Informations légales


 
 


Souscription « Claude Montal »...


Souscrire au projet
 « Claude MONTAL, VIP - 2015 »

Pour souscrire : cliquer sur le livre


Playlist « Musicien(s) » en un clic...

Duo LupercaDuo MaderasGeoffroy CouteauL'AstréeLudmila BerlinskaïaManiola TrebickaMarie KalinineQuatuor ArdeoQuatuor GaudiQuatuor GiardiniRomain DescharmesTanimura - Villard - DroyTrio ConsueloTrio Kepler

Tous les détails à la page Auditorium


Playlist « Compositeur » en un clic...

AlkanBeethovenBelliniBorodineBrahmsCharpentierChopinDe la TombelleDebussyGlinkaGluckGossecGounodGriegHaydnHéroldHummelHüeLisztMasséMendelssohn BartholdyMercadanteMirzazadehMirzoyevMozartOffenbachPucciniRachmaninovRavelReichaSaint-SaënsSauerSchaposchnikovSchubertSchumannSpohrStrohlTchaïkovskiThomas

Tous les détails à la page Auditorium